• back
  • 2.2.15-COLLAGE

  • header fr 
  • Collage

    Chapitre 2 - Ajout de valeur au coton - Incidence des propriétés de la fibre de coton sur les...  

     
     

    Le coton qui colle peut entraîner une surimpression au rouleau et peut avoir des répercussions négatives de taille sur les performances à la transformation, y compris sur la filature à rotor et à anneau. Ce phénomène peut être dû à un excès de sucres sur les cotons immatures, mais dans environ 80% des cas il est causé par le miellat (exsudat sucré produit par certains insectes tels le puceron ou la mouche blanche), par une forte teneur en cire, voire par des additifs ou des contaminants (pesticides, par exemple). L’huile de coton, produite à partir de fragments de coque et de motes, pourrait aussi induire des problèmes de collage. Le stockage et un faible niveau d’humidité pendant la transformation, de même que certains additifs (eau, enzymes, surfactants et lubrifiants, par exemple) peuvent réduire les problèmes de collage. Différents tests sont utilisés pour mesurer le collage, notamment:

    • Mini-carde;
    • Thermo-détecteur;
    • Crush-roller et analyse d’images;
    • pH;
    • Teneur en produits chimiques/sucres réducteurs (Clinitest, méthode Perkins, Benedict Test et Fehling Tests), pour obtenir une mesure du collage dû à des substances autres que le miellat);
    • CLHP;
    • Décoloration à la chaleur.


    Il n’en demeure pas moins nécessaire de trouver un moyen rapide (à grand débit) de mesurer le collage (NIR, par exemple). La mesure est compliquée par le fait que le collage n’est pas uniforme et qu’il est localisé, de même que par la faible teneur en contaminants de différentes sortes qui peuvent aussi être à l’origine de problèmes de collage.