• back
  • 1.1.8-CONCURRENCE ENTRE LES FIBRES

  • header fr 
  • Concurrence entre les fibres

    Chapitre 1 - Le marché mondial du coton - Généralités  

     
     

    Le coton est en concurrence avec des fibres chimiques (voir figure 1.12). Au début du vingtième siècle, le coton dominait le marché du textile. Au début du vingt-et-unième siècle, le coton est une fibre parmi de nombreuses autres et a été supplanté par le polyester. La consommation de coton par habitant est restée pour ainsi dire inchangée depuis 1960, alors que la consommation totale de fibres textiles par habitant a plus que doublé.

     

    1.1.8-fr 1 

     

    Source: ICAC

    La consommation mondiale de toutes les fibres textiles, y compris de coton, de fibres chimiques et de laine, a progressé à un rythme impressionnant, passant de 9,6 millions de tonnes en 1950 à 56 millions de tonnes en 2004. Parmi les fibres en concurrence avec le coton figurent des fibres naturelles et des fibres chimiques, principalement le polyester. La part du coton dans la consommation mondiale de fibres textiles est passée de plus de 70% dans les années 50 à moins de 50% à la fin des années 70. La situation s’est améliorée pendant les années 80, mais la part du coton dans la consommation mondiale de fibres textiles a reculé pour atteindre environ 40% en 2005 (voir figure 1.13).


    Concurrence entre les fibres 

     

    Source: ICAC
    Les principaux avantages du coton par rapport à ses principaux concurrents parmi les fibres chimiques sont notamment son confort, son aspect naturel, son pouvoir absorbant, le fait qu’il s’agit d’une ressource renouvelable et qu’il joue un rôle économique important dans de nombreux pays producteurs. Le coton présente néanmoins plusieurs inconvénients par rapport aux fibres chimiques, y compris la contamination introduite durant la récolte, l’égrenage et la manutention, ainsi que les fluctuations annuelles des quantités et qualités produites et la volattilité des prix qui en résulte. Le coton éprouve aussi des difficultés à satisfaire aux exigences des équipements de filature modernes en termes de résistance, d’uniformité et d’autres paramètres de qualité.

     

    La part du coton dans la consommation mondiale de fibres qui dépassait 60% en 1960, est tombée à 50% pendant les années 80 et à moins de 40% au début des années 2000. L’utilisation du coton a néanmoins connu un regain de popularité en 2004 et 2005 du fait de prix moins élevés, et la part du coton dans la consommation de fibres a augmenté pour dépasser 40% en 2005. Cependant, à long terme, le coton devrait selon toute vraisemblance continuer à perdre des parts de marché.