• back
  • 2.6.2-CONSÉQUENCES POUR LES SYSTÈMES HVI NATIONAUX

  • header fr 
  • Conséquences pour les systèmes HVI nationaux

    Chapitre 2 - Ajout de valeur au coton -Harmonisation des essais mécaniques rapides de la qualité...    

     
     
    Considérées conjointement, les composantes du système de maîtrise des procédés et de la qualité susmentionnées fournissent des orientations indispensables sur les mesures à prendre pour organiser l’harmonisation à grande échelle des tests par instrument des propriétés des fibres. L’ampleur des problèmes de logistique/de gestion – en particulier les délais de réaction et d’ajustement – amène immédiatement à recommander aux pays souverains de jeter les bases d’un système national de classification HVI du coton. Mettre à contribution les autorités nationales présente notamment l’avantage qu’elles facilitent le financement des autorités centrales compétentes (il serait vain de se lancer dans le classement HVI sans un appui financier solide et durable). Outre le financement, les gouvernements nationaux peuvent garantir l’état de droit, indispensable pour que le système de classement gagne la confiance du marché mondial.

    La structure des systèmes HVI varie en fonction de la structure de l’industrie nationale. À titre d’exemple, presque partout dans le monde les producteurs de coton perdent la propriété du coton avant l’égrenage. Ils vendent le coton graine avant l’égrenage et avant les essais HVI. Par conséquent, étant donné que le coton n’est pas vendu sur la base des résultats des essais HVI, il n’est pas indispensable que l’échantillonnage et la notification des résultats d’essai se concentrent sur l’usine d’égrenage comme aux États-Unis. Malheureusement, cette approche n’encourage pas la filière cotonnière à améliorer les propriétés des fibres – à moins qu’une méthode permettant de préserver l’identité ne soit disponible pour permettre de pratiquer des prix différenciés avec les producteurs. Elle permet toutefois de retarder l’échantillonnage et les tests et d’y procéder à un ou plusieurs points de collecte dans le système de commercialisation. Ceux-ci pourraient se trouver dans des installations portuaires dans les pays exportateurs de coton, ce qui permettrait de réaliser des tests HVI efficaces sur le coton destiné à l’exportation. (Les utilisateurs nationaux intéressés par les résultats HVI pourraient aussi s’approvisionner en coton auprès de ces points de collecte.) Une telle approche améliorerait l’efficacité logistique et permettrait des économies d’échelle qui permettrait d’harmoniser les données HVI.