• back
  • 1.1.7-CONSOMMATION INDUSTRIELLE

  • header fr 
  • Consommation industrielle

    Chapitre 1 - Le marché mondial du coton - Généralités  

     
     

    La consommation mondiale de coton en filature es passée de 6 millions de tonnes au début des années 50 à 26 millions de tonnes au milieu des années 2000 (voir figure 1.10). L’augmentation moyenne de la consommation industrielle mondiale a été d’environ 290 000 tonnes par an au cours des six dernières décennies. À l’image de la consommation finale de coton, la consommation industrielle a stagné pendant la première moitié des années 90, ne progressant que de 0,6% entre 1990 et 1997, mais elle a augmenté rapidement par la suite. Au début des années 90, la consommation industrielle a enregistré unreculmarqué enEurope de l’est et dans l’ex-Union soviétique, passant de 2,5 millions de tonnes en 1990/91 à 730 000 tonnes en 1998/99, neutralisant ainsi les avancées réalisés ailleurs dans le monde. La consommation industrielle au sein de l’ancien groupe de pays du COMECON (Conseil d’assistance économique mutuelle), un groupement économique de l’Union soviétique, de l’Europe de l’est, du Viet Nam et de Cuba, s’est rétablie pour atteindre 1 million de tonnes en 2005/06. La consommation de coton par les filatures des pays industrialisés s’est maintenue à quelque 4 millions de tonnes au début des années 90, mais elle rapidement diminué après 1998/99 pour tomber à 1,8 million de tonnes en 2005/06. Des structures de coûts élevées et la concurrence à l’importation accrue des pays en développement ont poussé les industries textiles cotonnières de nombreux pays industrialisés à réduire leur production au début des années 90.


    1.1.7 fr 1 

     

    Source: ICAC

    La consommation industrielle de dans les pays en développement a progressé au rythme annuel de 3,9%, passant de 8,5 millions de tonnes en 1980/81 à 12,3 millions de tonnes en 1990/91. La croissance de la consommation par les usines a ralenti pendant les sept premières années des années 90 pour revenir à un taux annuel moyen de 2,7%, et atteindre une consommation annuelle de 14,3 millions de tonnes en 1997/98. Elle s’est toutefois ressaisie depuis 1998/99, progressant au rythme moyen de 6% pour dépasser 23 millions de tonnes en 2006/07. Depuis 1998, l’essentiel de la croissance est survenu en Chine, mais d’importantes augmentations ont également été enregistrées en Inde, au Pakistan et en Turquie. De ce fait, la transformation du coton a continué à se concentrer dans les pays en développement, et leur part de la consommation industrielle mondiale est passée de 67% en 1990/91 à 90% en 2006/07, contre 46% en 1970/71 et 28% en 1950/51.

    Depuis huit ans, la Chine est le moteur de l’industrie textile mondiale (voir figure 1.11). Entre 1998/99 et 2006/07, l’augmentation de la consommation de coton par les filatures chinoises représentait 84% de l’augmentation de la consommation mondiale. L’industrie chinoise a transformé 10,5 millions de tonnes de coton en 2006/07, soit une augmentation de quelque 6 millions de tonnes depuis 1998/99. En 2006/07, la consommation de coton par les filatures chinoises représentait 40% de la consommation industrielle mondiale par les usines, contre 23% en 1998/99. L’industrie textile chinoise dépend fortement du marché à l’exportation, et la Chine a augmenté sa part des exportations mondiales de textiles et de vêtements au cours des huit dernières années. Pendant les années 90, la consommation industrielle de coton s’est davantage concentrée dans les principaux pays de transformation. En 1980/81, les six pays actuellement en tête des pays de transformation (Chine, Inde, Pakistan, États-Unis, Turquie, et Brésil), représentaient 51% de la consommation industrielle mondiale. Ces pays représentaient 57% de la consommation mondiale en filature en 1990/91, et 79% en 2006/07.


    1.1.7 fr2 

     

    Source: ICAC