• back
  • 2.2.3-FINESSE

  • header fr 
  • Finesse

    Chapitre 2 - Ajout de valeur au coton -Incidence des propriétés de la fibre de coton sur les...       

     
     
    La finesse de la fibre de coton en tant que telle, déterminée à la fois par la génétique et des facteurs environnementaux, a une incidence les performances à la transformation, notamment à la filature, ainsi que sur la qualité du fil et de la fibre. Elle est mesurée par test à courant d’air double et compression ainsi par système optique, tel l’AFIS®. Les fibres plus fines, parce qu’elles sont plus souples et qu’elles ont tendance à gondoler,s’emmêlent plus facilement pour former des neps, et se cassent plus fréquemment, créant davantage de fibres courtes et de déchets fibreux, mais leurs performances à la filature sont meilleures, de même que leur régularité et leur résistance, principalement du fait du plus grand nombre de fibres dans la coupe transversale du fil, une caractéristique particulièrement importante pour tous les fils fins et pour les systèmes de filature à rotor (open end, ou à bout libéré) et à jet d’air. Les limites pour la filature, en termes de nombre de fibres dans la coupe transversale du fil, sont de 100 ou plus pour la filature à rotor, à friction et à jet d’air et environ la moitié pour la filature à anneau. Les fibres plus fines réduisent aussi le roving et les torsions du filé nécessaires pour assurer une résistance maximale du fil. Les fibres plus fines produisent aussi des fils et des tissus plus souples (moins rigides) au toucher plus doux. La perméabilité du tissu à l’air est inversement proportionnelle à la finesse. Dans l’idéal, en particulier pour la filature à rotor et les fils fins, la fibre doit être très fine (< 150 mtex) mais parvenue à maturité.