• back
  • 3.6.6-LE RÔLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DES EXPORTATIONS..

  • header fr 
  • Le rôle des banques dans le financement des exportations..

    Chapitre 3 - Commercialisation du coton -Le rôle des banques dans le financement des exportations   

     
     

    Le coton, en tant que produit de base faisant l’objet de transactions internationales, est soumis aux exigences de financement particulières et au profil de risque des transactions transfrontalières. Les exportateurs de coton doivent trouver des réponses à des questions financières cruciales, notamment comment:

    • Obtenir des fonds pour couvrir le déficit de trésorerie entre les paiements pour l’achat du coton brut, le transport, le stockage, la transformation, etc., jusqu’au paiement par l’acheteur en vertu du contrat d’exportation;
    • Obtenir le paiement de l’acheteur.

    Pour soulever des fonds et structurer les opérations d’exportation, les exportateurs se tournent vers les banques nationales, les banques internationales, les acheteurs, les fournisseurs d’intrants (graines, engrais) et les organisations d’appui à l’exportation. Les banques sont la principale source de financement et de couvertures des risques. Dans les sections qui suivent, l’accent est mis sur le rôle joué par les banques dans la levée des fonds et l’atténuation des risques pour l’exportation du coton.

    La structure exacte du crédit dépend de la solvabilité de chaque emprunteur, de son bilan, des systèmes de contrôle interne des risques, de sa qualité générale et de ses antécédents, des garanties disponibles et des aspects juridiques de la transaction. À cet égard, les sociétés de plus petite taille ont, en règle générale, de grandes chances d’être soumises à des contrôles plus stricts que les grandes sociétés bien connues. Les coûts des facilités de crédit bancaires et autres services connexes diffèrent d’un pays à l’autre et dépendent essentiellement de la solvabilité de l’emprunteur ainsi que de la solidité de la transaction visée.