• back
  • 1.4.1-LES INDICES DE COTLOOK

  • header fr 
  • Les Indices de Cotlook

    Chapitre 1 - Le marché mondial du coton - Les Indices de Cotlook     

     
     

    En 1966, le précurseur de l’actuel Indice A de Cotlook voyait le jour pour répondre à une question simple : quel est le prix mondial du coton et de quelle manière ses fluctuations peuvent-elles être mesurées? Le marché à terme de New York était alors un indicateur de prix et un instrument de recherche de prix extrêmement important – ce qu’il est encore aujourd’hui. Cependant, les contrats à terme de New York portaient uniquement sur du coton américain – d’où la volonté d’établir un indicateur de prix mondial pouvant tenir compte du prix des cotons ne provenant pas des États-Unis.

    La méthode de calcul de l’Indice A de Cotlook est simple et transparente. Les cotations reposent sur le concept du prix d’offre représentatif et concurrentiel pour un «panier» de cotons couramment commercialisés à l’échelle internationale. Ces cotations renvoient à une qualité, à des conditions contractuelles et à une localisation géographique communes. L’indice publié un jour donné représente la moyenne des cinq cotations les plus basses des origines choisies. Cette approche s’est avérée efficace pour identifier les origines les plus concurrentielles et donc les plus représentatives du marché (voir figure 1.33).

     
    1 

    Source :Cotlook

     

    La qualité de base de l’Indice A est middling 1-3/32" (de pouce). Les prix s’entendent coût et fret, avec paiement par lettre de crédit à vue, et comprennent une commission d’agent de 1%. Depuis le 1er août 2004, les prix s’entendent avec livraison en Extrême-Orient. Les destinations prises en considération incluent tous les principaux ports pour lesquels il n’existe pas de surcharges de fret importantes.

    L’Indice A de Cotlook (NE) et l’Indice B de Cotlook (NE) reposent toujours sur l’ancienne base géographique d’Europe du nord. Les prix s’entendent CIF (coût, assurance et fret). L’indice B (introduit en 1972) prend en compte les cotations des cotons généralement utilisés pour produire des filés de gros numéro.