• back
  • 2.2.4-LONGUEUR ET UNIFORMITÉ SUR LA LONGUEUR

  • header fr 
  • Longueur et uniformité sur la longueur

    Chapitre 2 - Ajout de valeur au coton -Incidence des propriétés de la fibre de coton sur les...    

     
     
    La longueur, l’uniformité de longueur et la répartition sur la longueur, y compris la teneur en fibres courtes, sont probablement les propriétés les plus importantes pour le coton, bien que leur importance dépende dans une certaine mesure du mode de filature. Les caractéristiques de longueur de la fibre sont déterminées par des facteurs génétiques (variété de coton), ainsi que par les conditions d’égrenage et de transformation (rupture de la fibre). Les caractéristiques de longueur du coton sont probablement celles qui déterminent les performances en filature à anneau et les limites de filature, et souvent aussi la résistance du fil. Une augmentation de 1mm de la longueur de la fibre signifie une augmentation de la résistance d’environ 0,4 cN/tex voire plus (Frey, M). La longueur des fibres, la longueur UHML et une longueur pincée (span length) de 2,5% fournissent toutes des mesures semblables, mais non identiques de la longueur de l’essentiel des fibres longues dans un échantillon, et une longueur approximative des fibres détachées manuellement de la graine avec soin. Elles sont mesurées par HVI et d’autres systèmes semblables, ainsi que par des systèmes de mesure par fibre, tels l’AFIS®. Ces mesures sont utiles pour déterminer les distances entre les rouleaux d’impression, la longueur UHML étant de plus en plus mesurée par des systèmes à haut débit et adoptée à des fins commerciales. Dans la plupart des cas une longueur supérieure à 28 mm est souhaitable, bien que cela dépende du système de filature et du titre du fil. La longueur moyenne (ML) ou une longueur pincée (span length) de 50% est généralement considérée comme une meilleure mesure des performances à la filature et de la qualité du fil. Les cotons plus longs, qui sont aussi souvent plus fins, ont généralement davantage tendance à former des neps au cardage et sont de ce fait souvent cardés à des vitesses inférieures et peignés pour supprimer les neps et mieux aligner les fibres. Les fibres plus longues permettent aussi de réduire le roving et les torsions de filé et de recourir à des vitesses de filature plus élevées; elles produisent aussi des fils plus fins, plus forts, plus réguliers et moins pubescents, ainsi que des tissus plus solides et de meilleur aspect.

    Une variation excessive de la longueur de la fibre (CV de la longueur de la fibre, ratio d’uniformité ou indice d’uniformité, par exemple) entraîne aussi souvent une augmentation des déchets produits et a une incidence néfaste sur les performances à la transformation, notamment en filature, et sur la qualité du fil. L’inverse de l’uniformité de la longueur donne également une mesure des fibres flottantes présentes dans la zone d’étirage, bien que la teneur en fibres courtes (SFC) soit un meilleur indicateur pour les fibres flottantes. La SFC est généralement définie en pourcentage, en poids, des fibres inférieures à ½" (12,7 mm). La SFC chiffrée est néanmoins considérée comme une mesure plus fiable des conditions de transformation. Bien que l’indice d’uniformité soit généralement mesuré (avec précision) dans les systèmes à haut débit, il ne fournit pas, à lui seul, une mesure précise de la SFC. Un indice d’uniformité supérieur à 83% et un ratio d’uniformité supérieur à 48% sont souhaitables, même si cela dépend du mode de filature et du titre du fil.

    Une augmentation de la SFC entraîne une augmentation des ruptures à la filature, des déchets de transformation (y compris les effilochés), une torsion des fils volants et une torsion optimale de roving, et provoque une détérioration des propriétés du fil et du tissu, notamment de la résistance et de la régularité du fil. Une augmentation (absolue) de 1% de la SFC peut diminuer la résistance du fil filé à anneau de 1% ou plus. La résistance du tissu et la résistance à l’abrasion diminuent aussi lorsque la SFC augmente. Selon les instruments utilisés, on constatera une variation de la SFC et une répartition différente des fibres. Une SFC inférieur à 8% (en poids) est souhaitable, bien que la SFC soit généralement fonction de la longueur de la fibre (UHML).