• back
  • 6.1.3-QUALITÉS DE COTON OFFERTES À L’INTÉRIEUR DU PAYS

  • header fr 
  • Qualités de coton offertes à l’intérieur du pays

    Chapitre 6 - Profils de marchés -Bangladesh

     
     
    Le Bangladesh produit un peu de coton mais on ne peut pas le considérer comme un pays producteur de coton. Il dispose d’un office de développement du coton (Cotton Development Board, CDB) qui dépend du Ministère de l’agriculture. Le coton produit dans le pays est de bonne qualité d’après certains filateurs, mais son prix est supérieur aux prix mondiaux.

    Le Bangladesh cultive deux types de coton : du coton américain et du coton Comilla (ou coton des collines). Le coton américain d’une longueur de fibre de 1.125"–1.25" est cultivé au sud-ouest, au nord et au centre du pays. Le coton Comilla, grossier et à fibre courte, est quant à lui cultivé dans les collines.

    Des mesures ont par le passé été prises pour encourager la culture du coton. La culture de coton américain upland a été lancée dans le pays en 1974/75 avec l’introduction à titre expérimental d’une variété américaine (Deltapine-16) en provenance des États-Unis. Un élan a été imprimé à la culture du coton en 1977 dans le cadre d’un programme intégral de développement du coton du CDB. Depuis lors, le CDB a diffusé huit variétés : CB-1, CB-3, CB-5, CB-7, SI/91/646, SA/CB-1/99, JA/CB-5/99, et AVA.

    Les efforts déployés pour développer la production nationale n’ont guère été couronnés de succès. La surface plantée en coton est estimée entre 40 000 et 50 000 hectares et la production stagne autour des 15 000 tonnes de fibre depuis 2001/02. Cette situation est principalement due au manque d’irrigation, à la longueur de la production (6–7 mois), aux prix peu élevés, au fait que le pays ne produit pas de graines, et à l’absence d’offre, de formation et de services consultatifs. La production intérieure représente 3% de la consommation par les usines.