• back
  • 2.2.5-RÉSISTANCE

  • header fr 
  • Résistance

    Chapitre 2 - Ajout de valeur au coton -Incidence des propriétés de la fibre de coton sur les...  

     
     
    La résistance des fibres de coton considérées individuellement est dans une grande mesure déterminée par la finesse des fibres, alors que la ténacité (en d’autres termes, la résistance corrigée de la finesse ou de la section efficace) est dans une grande mesure déterminée par la génétique. La résistance de la fibre de coton, ou plus précisément la ténacité de la fibre, est généralement mesurée sur des faisceaux de fibres, par opposition à une fibre simple, à jauge zéro ou jauge 1/8" (3,2 mm), cette dernière étant de plus en plus mesurée et acceptée à travers le monde comme étant un meilleur indicateur de la résistance du fil et du tissu. Les systèmes à haut débit fournissent une mesure raisonnablement précise et fiable de la résistance de la fibre de coton. Bien que les cotons résistants posent généralement moins de problèmes à la transformation que les cotons moins résistants, la ténacité de la fibre de coton, en tant que telle, n’a pas autant d’importance à la transformation, si ce n’est peut-être à la filature à rotor. Dans ce cas, elle peut améliorer les performances à la filature, en particulier la filature de fils fins. Il est toutefois important de noter que, en valeur absolue (cN), les cotons plus fins et moins matures sont moins résistants que les fibres plus grossières et plus matures, mais lorsque la résistance est exprimée en termes de ténacité (cN/tex ou gf/tex), en d’autres termes corrigée du nombre de fibres dans une coupe transversale ou de la finesse, alors cet effet disparaît dans une grande mesure. Les fibres plus fines, et par conséquent plus faibles, auront davantage tendance à se casser à la transformation, mais une fois transformées en fil d’une densité linéaire constante, elles produisent un fil plus solide du fait du nombre plus grand de fibres dans une coupe transversale du fil. Il est donc toujours important d’établir une distinction entre la résistance absolue de la fibre (en d’autres termes non corrigée du nombre de fibres dans une coupe transversale ou de la finesse) et la ténacité de la fibre (corrigée du nombre de fibres dans une coupe transversale ou de la finesse). Même en termes de performances en filature, l’incidence de la résistance de la fibre est mineure, alors que la ténacité de la fibre est liée, pour ainsi dire de manière linéaire, à la résistance du fil et du tissu, toutes choses égales par ailleurs. La ténacité de la fibre est particulièrement importante pour la filature à rotor. Avec une torsion du fil optimale, la ténacité de la fibre influence, plus que toute autre propriété de la fibre, la ténacité du fil. L’utilisation de la résistance étant généralement de 50%–60% pour la filature à rotor et de 60%–70% pour la filature à anneau, une augmentation de la résistance de la fibre de 1 cN/tex augmente la résistance du fil d’environ 0,5 cN/tex, voire plus. Une ténacité en faisceau supérieure à 30 cN/tex (niveau HVI) est généralement souhaitable.