• back
  • 2.5.3-STANDARDS DE GRADE

  • header fr 
  • Standards de grade

    Chapitre 2 - Ajout de valeur au coton -Classement et évaluation du grade  

     
     

    Pour préserver l’intégrité du classement manuel, les standards de grade sont nécessaires quel que soit le système d’évaluation du grade. Ils représentent les différents niveaux de grade sur la base de facteurs tels que la couleur, la feuille et la préparation. Les standards les plus reconnus et les plus largement utilisés sont les UniversalUplandGrade Standards. Ces standards sont tenus à jour et distribués à travers le monde par le Département de l’agriculture des États-Unis (USDA). Outre les Universal Grade Standards, de nombreux pays producteurs de coton ont mis au point leurs propres standards de grade pourmieux représenter leur coton.

    Les Universal Grade Standards sont universels car largement acceptés à l’échelle internationale. Vingt-trois des principales associations cotonnières du monde, qui représentent 21 pays, participent à l’Universal Cotton Standards Agreement (accord universel sur les standards du coton). Cet accord donne aux délégués signataires une voix dans la gestion des standards universels. Tous les trois ans, les délégués se réunissent à Memphis, Tennessee, États-Unis, pour discuter et étudier les éventuels changements à apporter aux standards.

    Le système de classement en fonction de la couleur du coton upland américain se divise en 25 grades de couleur plus 5 sous-grades tel qu’indiqué au tableau 2.3. Quinze de ces grades sont représentés par les Universal Grade Standards. Les 10 grades restants reposent sur des standards descriptifs. S’agissant du grade de la feuille, les sept standards pour le grade «blanc» servent aussi de standards officiels pour la charge. Ils sont également indiqués dans le tableau ci-dessous.


    2.5.2 fr 

     

    Les standards American Pima Grade sont aussi représentés sous forme physique. Ils comprennent six grades officiels (numérotés de 1 à 6) pour la couleur et la feuille. Tous sont représentés par des standards physiques. Il existe un standard descriptif pour le coton inférieur au grade pour la couleur et la feuille. Les standards American Pima diffèrent des standards Universal Upland. Le coton Pima présente généralement une couleur jaune plus marquée que le coton upland. En ce qui concerne la feuille, les standards American Pima sont propres à ce type de coton et ne correspondent pas aux standards Universal Upland. La préparation des standards Pima est également très différente de celle des standards upland du fait du recours à l’égrenage à rouleaux.

    Les standards Universal Upland tout comme les standards American Pima Grade sont valables uniquement pour une période d’une année du fait des changements progressifs de couleur liés à la maturation du coton. Les standards de grade American Upland et American Pima font l’objet d’examens périodiques pour s’assurer qu’ils restent représentatifs de leur base, à savoir la récolte de coton américaine.

    Couleur du coton et grades de couleur

    Lorsque le coton upland s’ouvre dans des conditions normales, il est de couleur blanche. L’exposition prolongée aux intempéries et aux micro-organismes peut faire perdre au coton blanc sa brillance et le ternir. Le coton upland dont la croissance a été stoppée prématurément par la gelée, la sécheresse ou d’autres intempéries peut présenter une couleur jaune d’intensité variable. La décoloration du coton peut aussi être due aux insectes, aux champignons et aux sols tachés. Elle peut aussi être causée par l’huile ou la graisse des machines utilisées pour la récolte, ou par des feuilles vertes ou autres parties du cotonnier écrasées par la machine.

    Quelle qu’en soit la cause, toute modification de la couleur du coton upland par rapport au blanc brillant de référence indique une détérioration de la qualité. Dans les standards Universal American Upland Grade, toutes ces différences de couleur sont reconnues, classées et décrites. Le degré de jaune dans le coton constitue la base des groupes de couleur utilisés dans les standards Universal pour évaluer le grade du coton upland. Comme le montrent le tableau 2.3 et la figure 2.27, les groupes de couleur Universal Upland sont le blanc (white), légèrement teinté (light spotted), teinté (spotted), taché (tinged) et jauni (yellow stained). Chaque groupe de couleur est représenté par un nom de couleur et un code de couleur correspondant (le deuxième chiffre représente le groupe de couleur).

    Le coton dans chacun de ces groupes de couleur étant exposé aux intempéries, il devient progressivement plus terne. Le degré de brillance ou de ternissure est la principale référence pour la division en grades au sein de chaque groupe de couleur. Les grades plus élevés présentent une couleur plus brillante que les grades inférieurs. Ces divisions ressortent aussi de leurs noms et désignations numériques. Les divisions en grade selon la brillance ou la ternissure sont représentées par le premier chiffre du numéro correspondant au grade. Plus le numéro est élevé, plus la couleur sera terne ou sombre. À titre d’exemple, un grade de couleur 11 représente un coton très brillant du groupe “blanc”, alors qu’un grade de couleur 61 représente un coton très terne du groupe “blanc”.

    Dans les standards Universal Upland Grade, chacun des 15 standards couleurs se compose de 6 échantillons de coton. Les six échantillons d’un standard de grade représentent la palette de couleurs acceptables dans chaque grade de couleur.

    À l’heure d’évaluer le grade du coton par contrôle visuel, les conditions d’éclairage sont très importantes pour garantir un classement uniforme. Non seulement l’éclairage doit être uniforme et constant,mais en cas d’éclairage artificiel, le rendu des couleurs doit être identique à ce qu’il serait à la lumière du jour. L’éclairage dans la salle ou le laboratoire de classement devrait être diffus, mais suffisamment bien dirigé pour donner au classeur une bonne vision du coton. Il doit être aussi uniforme que possible sur toutes les surfaces de travail dans la salle, et il faut éviter à tout prix l’éblouissement ou les éclairages latéraux.

    Le reste de l’environnement a aussi son importance. Toutes les couleurs utilisées dans les salles ou laboratoires de classement devraient être neutres (blanc, gris ou noir). Les murs doivent être de couleur très claire. Un gris clair, un blanc légèrement cassé, sont préférables, afin de préserver la lumière. Pour de plus amples informations sur l’éclairage des salles de classement pour évaluer le grade de couleur, consulter le standard de la American Society for Testing andMaterials International (ASTM) sur l’éclairage des salles de coton pour l’évaluation du grade de couleur, ASTM D 1684-96 (Nouvellement approuvé en 2002).

    Charge et grade

    Le coton est généralement contaminé par des feuilles et d’autres déchets (trash) parce qu’il a été exposé aux intempéries au champ et du fait des méthodes de récolte utilisées. La quantité de déchets ou de corps étrangers restant dans la fibre de coton après égrenage est dans une grande mesure fonction de la charge, de l’état du coton au moment de la récolte, et du nettoyage et du séchage au cours de l’égrenage. Même lorsque le coton est récolté avec soin dans des conditions de culture idéales, il est très difficile d’éviter que ne serait-ce quelques déchets et feuilles ne se retrouvent dans le coton.

    Les feuilles comprennent toutes sortes de débris de matière végétales séchées. Elles peuvent être divisées en deux grands groupes : les grosses feuilles et les «puces» (petits débris) ou «pepper trash» (particules très fines). La charge est un facteur important et représente une perte étant donné qu’elle doit être retirée à la transformation. Dans le processus de fabrication, les feuilles sont des déchets et leur retrait implique un coût. Les grosses feuilles posent généralement moins de problèmes car il est plus facile de les retirer pendant le nettoyage.

    Le grade du classeur est une estimation visuelle de la quantité de particules de feuilles de cotonnier dans le coton. Dans les standards Universal American Upland Grade il existe sept leaf grades, numérotés de 1 à 7. Tous reposent sur les standards physiques susmentionnés. En outre, il existe un sous grade fonction de l’aspect du coton.

    Préparation

    La préparation s’entend du degré de rugosité ou de douceur de la fibre de coton égrenée. En règle générale, le coton lisse produit moins de déchets en filature et produit un fil plus lisse et plus uniforme que le coton rugueux. Selon les méthodes de récolte, de manutention, et d’égrenage peuvent donner des préparations très différentes. Les anomalies de préparation du coton upland ont considérablement diminué ces dernières années grâce aux améliorations apportées aux méthodes de récolte et d’égrenage.

    Corps étrangers

    Les corps étrangers s’entendent de toute substance autre que fibre ou feuille présente dans le coton. Il peut s’agir de matières telles l’écorce, l’herbe, torsion de broche, sable, poussière, huile, graines, fragments de coque, motes ou pédoncules. Tout échantillon qui contient une quantité non négligeable de ces matières doit être correctement classé et porter une annotation indiquant le type et la quantité de contaminants.