• back
  • 6.5.1-STRUCTURE ET CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ INTÉRIEUR DU COTON

  • header fr 
  • Structure et caractéristiques du marché intérieur du coton

    Chapitre 6 - Profils de marchés - Pakistan  

     
     

    Importance du coton dans l’économie pakistanaise

    Le coton et les produits à base de coton représentent 61% des recettes à l’exportation du Pakistan. Les textiles sont liés à la croissance économique du pays. La consommation de coton au augmenté de 5,7% ces cinq dernières années, alors que le taux de croissance économique s’établissait à 7%.

    Le Pakistan se place au troisième rang des pays d’Asie en termes de capacité de filature avec plus de 10 millions de broches et 200 000 de rotors. Se fondant sur l’expansion passée de l’industrie textile, la All Pakistan Textile Mills Association (APTMA) prévoit que d’ici 2010 la capacité de filature devrait passer à 15 millions de broches et les exportations de textiles atteindre $E.-U. 15,5 milliards. Selon l’APTMA, la consommation de fibres s’élève actuellement à 2,4 millions de tonnes, dont 1,9 millions de tonnes de fibre de coton et 0,5 millions de tonnes de fibres synthétiques, la proportion de fibres mélangées étant de 79/21 contre une proportion mondiale de 40/60.

    D’ici 2015 la production locale de coton devrait vraisemblablement passer à 3,5 millions de tonnes. L’APTMA estime que d’ici là les besoins en coton brut de l’industrie textile atteindront 3,4 millions de tonnes (66% de soies moyennes, 26% de soies longues, et 8% de soies extra longues. Les besoins en soies longues et extra longues sont couverts par le coton importé, ce qui fait du Pakistan un marché potentiel pour les exportateurs de ces types de coton. Le tableau 6.5 contient le détail de la Vision Textile 2010 de l’APTMA.
     

    6.5 updated
     

    La diminution des exportations des secteurs de la filature et du tissage est compensée par une augmentation notable des secteurs à valeur ajoutée tels ceux du linge de lit, du tricot, des vêtements de confection et du finissage. Le gouvernement aide l’industrie à se diversifier et à se tourner vers des exportations à plus forte valeur ajoutée.

    Production nationale

    Le coton est cultivé dans deux provinces : le Punjab (79%) et Sindh (20%). Des quantités négligeables sont produites dans les deux provinces restantes, la Province de la frontière du nord-ouest (NWFP) et le Balouchistan.

    La production de coton depuis 2000 est donnée à la figure 6.15.
     

    6.5.1 fr 2 updated
     

    Taille du marché et prix

    Il existe une corrélation positive entre les prix intérieurs et les prix internationaux (coefficient de 0,9), et le bénéfice dégagé par les prix internationaux est répercuté sur le cotonculteur. Avant 1999/2000, les prix du coton graine et de la fibre de coton étaient déterminés sur la ase de la variété. Néanmoins, depuis 2000, le prix local est fixé en fonction du grade, tel qu’approuvé par le Pakistan Cotton Standards Institute.

    Pour aider les cotonculteurs, le gouvernement fixe chaque année un prix minimum garanti pour le coton graine. Bien que les prix du coton graine aient toujours été supérieurs au prix minimum, ils ont évolué en dents de scie. Après avoir atteint un pic en 2003/04, les prix ont fléchi en 2004/05 du fait d’une production record sur le marché intérieur et international. Les importations massives ont aussi tiré les prix vers le bas. Le prix du coton graine et de la fibre de coton sont donnés à la figure 6.16 et à la figure 6.17.

     

    6.5.2  fr 3 updated
     

     6.5.2  fr 4 updated

     

    Qualités de coton fournies par l’industrie nationale et à l’étranger

    La production locale concerne essentiellement des fibres de soie moyenne et moyenne longue d’une longueur maximale de 29,8 mm, et satisfait 85% des besoins des usines. En 2004, le CIM-707 a été lancé, d’une longueur de soie de 32,2 mm, d’un micronaire de 4,2 et d’une résistance (tpsi) de 97,5, mais sa production est modeste. Du coton à soie longue et extra longue est importé pour produire des fils de titre plus élevé destinés à l’exportation. Du coton à soie moyenne est importé lorsque l’offre est insuffisante sur le marché local.

    Les principales variétés commerciales cultivées et commercialisées sont le CIM-446, le CIM-496, le FH-1000, le BH-160, le NIAB-999, le NIAD-111 et l’ALSEEMI-151. Les cotonculteurs sont tout disposés à améliorer le micronaire et la résistance en plus d’accroître la longueur de soie pour permettre aux usines textiles de produire du fil de titre plus élevé à partir de coton local.

    Offre et demande sur le marché intérieur

    L’offre et la distribution de coton ont progressé au cours des cinq dernières années du fait de l’augmentation de la production, de la consommation et des importations. La production et la consommation ont été estimées à 2,2 millions de tonnes en 2005/06 et les importations à 390 000 tonnes. Alors que la production et la consommation augmentaient de 22,5% et 23,5% respectivement au cours des cinq dernières années, les importations augmentaient de 109% sur la même période. En 2005/06, l’essentiel des importations provenait des États-Unis, du Brésil, d’Inde, d’Égypte et d’Australie, comme le montre la figure 6.18. Le coton qui entre au Pakistan provient de 95 pays. Entre 2002 et 2005, le Pakistan était le plus gros acheteur de coton Pima des États-Unis. En 2005/06, le Pakistan était le plus gros acheteur de variétés égyptiennes à soie longue et extra longue. Les filateurs pakistanais importent aussi des cotons africains, principalement d’Angola, du Botswana, du Ghana, du Maroc, du Niger, du Mali, du Mozambique, du Bénin, de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Togo. Les qualités importées vont du strict low middling au middling. Les données relatives aux expéditions du Bureau fédéral de la statistique indiquent que les importations en provenance d’Afrique de l’ouest se sont considérablement ralenties.

    Figure 6.18: Importations de coton brut, par origine, 2005/06 (jusqu’à avril)

     

    6.5.1 fr 5 updated

     

    Source : Bureau fédéral de la statistique.

    Les importations (principalement de coton à soie longue) ont également progressé ces cinq dernières années comme le montre la figure 6.19. Le tableau 6.6 (voir page 313) contient une vue d’ensemble de l’offre et de la consommation de coton.

     

     6 updated

     

    Source : Bureau fédéral de la statistique.