• back
  • 2.2.10-TENEUR EN IMPURETÉS (CHARGE)

  • header fr 
  • Teneur en impuretés (charge)

    TChapitre 2 - Ajout de valeur au coton -Incidence des propriétés de la fibre de coton sur les...  

     
     
    Les impuretés, souvent décrites par le terme de «charge», comprennent normalement des fragments de feuilles, d’écorce et d’herbe, ainsi que des particules de sable et de poussière. L’ampleur de cette contamination est fonction des conditions de culture, de récolte et d’égrenage. Les matières plastiques constituent aussi une importante cause de contamination.

    Le type et la quantité d’impuretés déterminent dans une grande mesure le comportement et les performances à la transformation ainsi que la quantité de déchets. Différents instruments de laboratoire permettent de mesurer la charge, de même que des systèmes de mesure par instrument volume (bien que ces derniers ne soient pour l’heure pas encore satisfaisants). Des systèmes sophistiqués utilisant l’analyse d’images et la différenciation des couleurs, ont été conçus afin de mesurer plus précisément la charge et le type d’impuretés.

    La charge est directement et indirectement liée aux déchets de transformation, l’enlèvement des impuretés étant associé à la cassure de la fibre et à l’enlèvement des déchets de fibre, ainsi qu’à la formation de neps. Tout cela peut avoir une incidence importante sur les performances en filature, en particulier la filature à rotor, et sur la qualité du fil. La filature à jet d’air et à friction exigent des quantités de déchets encore inférieures par rapport à la filature à rotor. Les impuretés qui ne sont pas retirées pendant la transformation peuvent affecter l’apparence du tissu et du fil. Les déchets et poussières peuvent avoir un effet particulièrement néfaste sur les performances en filature à rotor et sur les propriétés du fil, étant donné qu’elles s’accumulent dans la rainure de rotor, ce qui gêne la formation du fil, cause des cassures et réduit la qualité du fil. Les fragments de coque, auxquels des fibres tenaces adhèrent, sont à l’origine d’importants défauts dans le fil et affectent, là aussi, les performances en filature et celles du fil.

    La poussière respirable, ou les agents associés à la poussière, entraînent des problèmes de santé et peuvent causer une byssinose. Les particules fines de déchets peuvent aussi former les noyaux autour desquels se constitueront des neps. La micropoussière peut accélérer l’usure des composantes du système de filature, en particulier dans les nouveaux systèmes tels à rotor, à friction et à jet d’air, et aussi bloquer le rotor et les buses du système à jet d’air.

    Les corps étrangers et autres contaminants, tels que les matières plastiques, peuvent avoir un effet particulièrement délétère sur les performances à la transformation (notamment en filature), mais aussi apparaître sous forme de défauts dans le tissu, notamment après teinture. Les études de l’ITMF indiquent que les réclamations pour contamination concernent de 1% à 3% des ventes totales de fils de coton et de mélanges de coton.